Tissages

Ca fait des années que je n’ai plus ouvert ma boîte à souvenirs. J’y récolte depuis toujours des instants précieux, des fragments de petites choses sans importance. Je conserve en fait ma trace, mon empreinte de vie.

Je retrouve en images ces dernières années: tickets de métro, photos d’identité, cartes d’anniversaires, lettres de mes amis…

Une photo écrabouillée, mise en poussières attire mon attention… J’essaye d’y voir quelque chose, mais j’ai tellement griffé la photo qu’on n’y voit pas clair du tout. Sur le verso, il est inscrit: « T’es géniale! Bisous »

Non. Le souvenir caché au plus profond de mon océan de larmes fait irruption. Je ressemblais déjà à une fontaine aux yeux rouges.

Je me souviens soudainement que les relations sont fugaces. On souffle dessus et elles s’envolent. Ma boîte à souvenirs les coud entre elles.

Je fais du tissage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :