peut-être la nuit

ce qui semble habiter la nuit
est autre
ce n’est qu’ébauche

tu y vas de ta force
de ton écho…

tu te recherches
mais tu te perds
tu oublies
et ça t’envahit

oh!
l’intensité ne se donne
qu’après la grande abdication

pas de rythme
c’est le flot
et ce que tu croyais puissant
se révèle plus fort que toi

ça vient ?
ça part !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :